TIRE LA GOUPILLE

Au moment où nous avons atteint la pelouse

Je n’ai jamais été aussi content d’être vivant.

A seulement 12 kilomètres derrière

Vous pouvez sentir le fruit,

La mauvaise odeur de la survie de première ligne.

Avec mon bouddha d’argent

Et ma balle d’argent

(Je tire la goupille)

Vous apprenez à chevaucher la Terre

Quand vous vivez sur le ventre et l’ennemi est natif de la ville

Qui a besoin un radar ?

On se sert de l’odorat

Ils empestent l’occident

Empestent la sueur.

L’odeur infecte de l’eau de Cologne, de la clope

Et de leur hasch yankee

Avec mon bouddha d’argent

Et ma balle d’argent.

REFRAIN

Seulement une chose là-dedans

Moi ou lui

Et j’aime la vie

Seulement une chose là-dedans

Moi ou lui

Et j’aime la vie

Seulement une chose là-dedans

Moi ou lui et j’aime la vie

J’aime la vie

J’aime la vie

J'ai vu la fourrure qui m'est destinée

Je le pisterai jusqu’à ce qu’il ne soit plus vigilant

C’est alors que je lui en mettrai une qu’il ne verra pas

Il est gros, rose et ne me ressemble pas

Il ne comprend pas

Il ne voit aucune raison de combattre

Avec mon bouddha d’argent

Et ma balle d’argent

(Je tire la goupille)

Je n’avais pas vu son visage

Jusqu’à ce que je ne sois qu’à quelques mètres de distance

A l’insu de ma proie.

Je regarde à l’intérieur des yeux américains

Je vois sa petite vie,

Je vois sa petite femme,

Il ravive la violence en moi

Avec mon bouddha d’argent

Et ma balle d’argent

REFRAIN

Seulement une chose là-dedans

Moi ou lui

Et j’aime la vie.

Seulement une chose là-dedans

Moi ou lui

Et j’aime la vie.

Seulement une chose là-dedans

Moi ou lui et j’aime la vie

J’aime la vie, j’aime la vie